Rencontre avec… Anne-Marie Da Costa, directrice de l’Hôtel Rohan.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Rencontre avec… Anne-Marie Da Costa, directrice de l’Hôtel Rohan.

Être proche de nos clients, pour le cabinet Gestion & Stratégies – Auditoria ça veut réellement dire quelque chose. C’est pourquoi, nous vous laissons régulièrement la parole.

Gestion & Stratégies Auditoria : L’Hôtel Rohan s’apprête à rouvrir son bar et ses terrasses. Quelle est l’ambiance à quelques heures de cette réouverture tant attendue ? 

Anne-Marie Da Costa : Depuis l’annonce de l’ouverture des terrasses fixée au 19 mai, toute l’équipe de l’Hôtel Rohan est sur le pont ! Depuis 15 jours, nous travaillons en vue d’accueillir nos clients, sans relâche mais avec beaucoup d’envie. Je décrirais donc l’ambiance de travail comme bonne avec un soupçon d’électricité dans l’air et une positive attitude sans faille.

G&S A : Le protocole sanitaire est connu depuis peu (NDLR : validé par le gouvernement et diffusé le 13 mai dernier) et il est conséquent : règles d’hygiène, gestion des flux de clientèles, affichage obligatoire, conditions de ventilation et de nettoyage des locaux, cahier de rappel à partir du 9 juin… Comment l’avez-vous appréhendé ?

AM DC : Le protocole sanitaire est assez similaire à celui qui a dicté la réouverture de nos établissements à l’été 2020. Nous n’avons donc pas été surpris par les mesures que l’on nous demande de mettre en place. Nous sommes prêts à les respecter d’autant plus que nous les avons déjà expérimentées. Seules les contraintes de couvre-feu et de jauges continuent d’évoluer et, là-encore, nous avons appris à composer et à nous adapter. 

G&S A : Sébastien Bazin, le médiatique PDG du groupe ACCOR, relevait dans une interview récente le défi sous-jacent à la relance du tourisme : celui de la remobilisation des salarié.es. En votre qualité de directrice, êtes-vous confrontée à ce défi ? 

AM DC : Je dirige une équipe composée actuellement de 12 salarié.es, renforcée par la présence de 3 stagiaires. Bien qu’en activité partielle pendant une longue période, il était primordial que chaque membre de l’équipe garde un pied dans l’entreprise car le risque de déconnexion totale était bien trop important. J’ai fait ce choix pour une reprise en douceur. Cependant, je suis consciente du défi qui est devant nous. Il est d’ailleurs très vrai dans les métiers de la restauration qui peinent à recruter. Dans ceux de l’hôtellerie, je peux également témoigner de grandes difficultés et d’un phénomène tout à fait nouveau : face à l’avenir incertain, la jeune génération s’engage dans des études longues. Ce n’était pas le cas auparavant. Cette génération est aussi plus sensible au respect de son rythme de vie. Un point d’équilibre pas toujours compatible avec nos métiers passionnants et aussi très exigeants. 

G&S A : Dans ce contexte, quel rôle joue Gestion & Stratégies à vos côtés ? 

AM DC : Je collabore avec le service Social de Gestion & Stratégies et Elodie Chœur, sa responsable. C’est une collaboration récente mais dans ce contexte particulier, j’ai pu apprécier sa bonne compréhension, sa réactivité et sa complicité professionnelle qui rend les échanges agréables. Ce sont autant de qualités qui m’aident car, d’un point de vue stratégique, j’ai peu de visibilité. Malheureusement, la crise que nous traversons est en tout point historique. Elle a soumis l’économie à rude épreuve. Toutefois, je suis positive pour l’avenir. J’ai le sentiment que nous sortons humainement grandis de ce moment difficile. 

G&S A Percevez-vous les frémissements d’un retour des touristes à Strasbourg ? 

AM DC : Nous avons accueilli nos premiers touristes étrangers cette semaine. Comme un symbole, c’était un couple de touristes brésiliens ! J’ai eu plaisir à échanger avec eux en langue portugaise. Ce qui était anodin hier est devenu une source de réjouissance aujourd’hui. En prendre conscience fait un bien fou au moral ! 

G&S A : En attendant le retour de ces clientèles lointaines, avez-vous adapté l’offre de l’Hôtel Rohan aux touristes locaux ? 

AM DC : Tout à fait ! C’est d’autant plus important que peu de Strasbourgeois savent que l’hôtel dispose de deux terrasses aux ambiances très différentes. Nous avons retravaillé la carte du bar – Le Brett. Notre sélection de vins et de cocktails est désormais accompagnée d’une offre « fooding ». Des mets composés majoritairement de produits locaux, cuisinés sur place par notre jeune chef de partie. Aujourd’hui, l’enjeu est d’attirer une nouvelle clientèle dans un quartier plein de vie mais qui reste à découvrir au-delà de son image patrimoniale. C’est pourquoi je travaille à un calendrier d’événements. Nous les diffusons via nos réseaux sociaux pour les faire connaitre à une majorité de touristes locaux. L’un des plus réjouissants se tiendra bientôt, le 28 mai, avec un set de DJs qui sera diffusé en live sur Facebook. 

Gestion & Stratégies - Auditoria
Certifié par le programme Activateur Numérique de l'état

Votre activité a été fermée administrativement ? Bénéficiez d’un chèque d’aide d’un montant de 500€ vous permettant de développer votre projet de digitalisation. Notre cabinet propose des prestations de conseils et de diagnostics pour vous aider à vous positionner sur le web. Ensemble, améliorons votre visibilité et développons votre activité.

Contactez-nous au 03 90 20 05 80 ou via ce formulaire pour obtenir plus d’informations !

#TOURISME "Mon activité est malmenée, quelles clés pour aller de l'avant ?"