Financement de campagne : les Européennes à la peine

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Financement de campagne : les Européennes à la peine

L’ère du crowdfunding n’a plus de domaine réservé. Il touche à tous les projets et les campagnes électorales ne font pas exception. Les appels aux dons sont en passe de remplacer les modes classiques de financement. Un changement d’état d’esprit qui se traduit par une certaine défiance de la part des banques qui finançaient autrefois l’essentielle des campagnes des partis politiques. Alors que la campagne des Européennes bat son plein, plusieurs têtes de liste ont fait état dans les médias de leur difficulté à boucler leur budget…

Combien coûte une campagne aux Élections Européennes ?

Financer une campagne électorale est un marathon. Dans cette course aux bouclages de budget, les élections européennes ne sont pas en tête car elles sont loin des coûts affichés par une campagne présidentielle. Par exemple, lors de l’élection de 2017, les principaux candidats à la présidentielle ont avancé d’importantes sommes : selon les partis, entre 10,2 et 16,5 millions d’Euros.

Quel est le plafond de dépense fixé par la loi ?

Pour les Élections Européennes, les budgets communiqués s’annoncent plus resserrés. Situés dans une fourchette entre 1,4 et de 5 millions d’Euros, ils sont soumis à un plafond de dépenses plus bas. Fixé par la loi, un remboursement peut être demandé dans la limite de 9,2 millions d’Euros. Ce seuil est à comparer aux plafonds de 16,8 millions pour le premier tour et de 22,5 millions pour le second tour de la présidentielle.

Quels leviers à disposition des candidats  ?

L’emprunt bancaire est le premier levier activé par les différents partis. Les aides publiques, soumises aux scores électoraux, sont le second. Ils restent néanmoins insuffisants pour boucler l’ensemble des lignes budgétaires. C’est ainsi que le financement participatif est devenu le nouveau recours des candidats aux élections. Il prend la forme de campagnes de crowdfunding, d’appel à « emprunt populaire », de plateformes événementielles. Ces solutions sont aussi un axe fort de communication : grâce à ces sources de financement, certains mouvements annoncent pouvoir se passer de prêt bancaire pour financer leur campagne.

Vous candidatez à une élection et avez bouclé votre budget ? Vous ne pourrez pas vous passer d’un expert-comptable pour sa présentation et sa validation. Contactez notre spécialiste pour vous accompagner.