Rencontre avec… Frédéric Lépine, LEPINE & ASSOCIES.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Rencontre avec… Frédéric Lépine, LEPINE & ASSOCIES .

Etre proche de nos clients, pour le cabinet Gestion & Stratégies – Auditoria ça veut réellement dire quelque chose. C’est pourquoi, nous vous laissons régulièrement la parole.

Gestion & Stratégies : Quel est le rôle d’un gestionnaire de patrimoine ?

Frédéric Lépine : Le rôle d’un gestionnaire de patrimoine est d’analyser le passé, comprendre le présent et préparer le futur. Pour ce faire, il va s’intéresser aux dimensions familiales, juridiques, fiscales, financières et administratives de ses clients et hiérarchiser ce qui est important pour eux. Son objectif est d’avoir une parfaite connaissance des situations particulières afin de proposer un conseil personnalisé. Ensuite, chacun choisit s’il souhaite travailler sur sa situation globale ou sur des points précis. Le gestionnaire de patrimoine a finalement un rôle de « boîte à outils » dans laquelle un client peut piocher les compétences dont il a vraiment besoin.

 

G&S : Un gestionnaire de patrimoine s’adresse-t-il à tout le monde ?

FL : Chacun est libre de décider si la gestion de son patrimoine nécessite ou non un accompagnement. C’est une décision purement personnelle, qui doit être prise par le client lui-même, peu importe la valeur de son patrimoine. Penser qu’un gestionnaire de patrimoine choisit ses clients sur la base d’un certain seuil est un critère très subjectif.

 

G&S : Quel est l’effet de la crise sanitaire sur votre activité ?

FL : Comme dans grand nombre d’activités, les rencontres physiques avec mes clients ont forcément été réduites, ce qui a été un frein pour développer mon activité. Pour nouer une relation personnelle, il faut avoir entièrement confiance en la personne avec qui l’on travaille. Pour certains clients, cela passe par un contact physique. De plus, la crise a fait naître une forme d’attentisme. La gestion de patrimoine n’était pas la priorité première face à la crise sanitaire.

 

G&S : Comment abordez-vous les difficultés liées à cette crise ?

FL : Ma priorité a été de garder une relation de proximité avec mes clients. J’ai souhaité être plus présent et proche d’eux pour les rassurer dans un contexte anxiogène, et être là aux moments où ils en avaient besoin. Durant cette crise, il faut s’adapter à chaque situation. Une fois de plus, c’est une relation vraiment personnalisée que j’entretiens avec chaque client. Je dois prendre en compte leurs doutes et leurs craintes, leur prouver qu’ils sont ma priorité, et renforcer ma présence à leurs côtés.

 

G&S : Dans ce contexte, quel rôle joue Gestion & Stratégies à vos côtés ?

FL : Gestion & Stratégies a la capacité d’apporter un regard d’expert et une qualité de service même dans des situations spéciales. Véritable couteau suisse de l’expertise comptable, avec des compétences multiples, l’appui du cabinet me permet d’avancer dans mes projets et dans toutes les dimensions de mon entreprise : comptables, sociales, juridiques mais également en matière de communication.

 

G&S : Comment envisagez-vous la suite de cette année 2021 ?

Nous sommes passés d’une inquiétude sur l’expansion d’un virus à une inquiétude sur la stratégie de vaccination et ses effets. Par ailleurs, nous ne sommes pas encore sortis de cette crise sanitaire, que nous pouvons déjà entrevoir une future crise sociale et économique. La question est : quelle sera l’ampleur de la crise qui arrive et son impact sur nos clients ? C’est pour cette raison que toute énergie doit actuellement être mise au service de l’anticipation de cette crise sociale et économique afin de la gérer au mieux et avec lucidité. Me concernant, en tant que gestionnaire de patrimoine, je vais m’assurer que mes clients sont bien assurés, que la stratégie mise en place est la bonne et que leur patrimoine est protégé.

Découvrez notre précédent portrait : Catherine Fuentes, ACF2.

Gestion & Stratégies - Auditoria
Certifié par le programme Activateur Numérique de l'état

Votre activité a été fermée administrativement ? Bénéficiez d’un chèque d’aide d’un montant de 500€ vous permettant de développer votre projet de digitalisation. Notre cabinet propose des prestations de conseils et de diagnostics pour vous aider à vous positionner sur le web. Ensemble, améliorons votre visibilité et développons votre activité.

Contactez-nous au 03 90 20 05 80 ou via ce formulaire pour obtenir plus d’informations !

#TOURISME "Mon activité est malmenée, quelles clés pour aller de l'avant ?"