Rencontre avec… David-Alexandre Brault, trésorier de la crèche parentale Les Fripouilles.

Rencontre avec… David-Alexandre Brault, trésorier de la crèche parentale Les Fripouilles.

Être proche de nos clients, pour le cabinet Gestion & Stratégies – Auditoria ça veut réellement dire quelque chose. C’est pourquoi, nous vous laissons régulièrement la parole.

Gestion & Stratégies Auditoria : Une crèche parentale, qu’est-ce que c’est ?

David-Alexandre Brault : En premier lieu, une crèche parentale est un mode de garde associatif qui répond aux besoins des parents de faire garder leur enfant. Ensuite, pour les familles qui l’ont expérimenté, ce type de modèle répond avec pertinence aux besoins des tout petits. Par exemple chez Les Fripouilles, grâce à un taux élevé d’encadrement, les enfants sortent deux fois par jour et profitent également d’un jardin familial. Bien entendu, les atouts de ce mode de garde sont rendus possibles par l’investissement des parents. Notre envie de nous investir dans l’association est grande, tout comme notre satisfaction d’y trouver une place utile. Le projet porté par Les Fripouilles et son équipe de professionnelles est celui du vivre ensemble.

G&S A : Vous êtes trésorier d’une structure qui existe depuis plus de 30 ans. Comment vivez-vous cette responsabilité de pérenniser l’association partagée avec d’autres parents ?

D-A B : Je suis membre du bureau et trésorier depuis deux ans. Je m’investis à la hauteur de cet héritage mais aussi pour aller de l’avant. Ma tâche consiste à regarder l’avenir et surtout le budget. J’y apporte un œil critique pour y déceler des marges de manœuvre. C’est comme cela que j’ai rationnalisé certaines dépenses. Ce point est très important car il ne s’agit en aucun cas de classer des factures sans y apporter l’attention nécessaire. Il en va de la bonne gestion financière de l’association. Lorsque le nouveau Bureau sera élu en février, c’est le discours que je porterai au parent qui me succèdera. Je ne suis qu’un passeur.

G&S A :  L’économie associative est une économie faite d’un équilibre financier fragile. Aujourd’hui, Les Fripouilles doivent surmonter deux années difficiles. Racontez-nous pourquoi et comment ?

D-A B: Pour comprendre la situation, il faut revenir au 13 mars 2020. A cette date et jusqu’au 11 mai 2020, la structure est fermée. C’est le premier confinement qui nous tombe dessus alors que cette période est charnière pour les crèches parentales car c’est le moment où elles recrutent les familles pour la rentrée suivante. En effet, pour que nos associations soient financièrement viables, il faut qu’elles soient au maximum de leur capacité d’accueil. Ensuite vient avril 2021. Les trois semaines de fermeture de la crèche laissent à nouveau penser, en tant que parents, qu’opter pour une assistante maternelle est certainement plus confortable. En effet, lors de ces deux phases de confinement, les assistantes maternelles ont continué leur activité professionnelle, là où nos salariées ont été mises en activité partielle faute d’exercer leur métier. Mécaniquement et de fait, même si des aides ont été mises en place, l’ajustement de notre budget a été mis à mal par une situation tout à fait exceptionnelle dont il était extrêmement difficile d’en garder la maîtrise. C’est cette situation exceptionnelle qui explique aujourd’hui le décalage de trésorerie fait de multiples facteurs : heures d’accueil manquantes, estimation pour le versement de nos subventions basée sur cette fameuse année 2020, un fonctionnement associatif ne permettant pas de provisionner le moindre Euro.

G&S A : La crèche bénéficie de certaines facilités comme l’étalement des cotisations patronales ou les facilités de caisse. Cependant, de quel soutien avez-vous encore besoin pour continuer l’histoire des Fripouilles ?

D-A B : En effet, nous avons réalisé l’étalement des dettes sociales sur un an et notre banque joue actuellement son rôle en nous octroyant certaines souplesses. Aujourd’hui, nous sommes en attente de la lecture de nos bilans suite au dépôt des comptes pour espérer une aide exceptionnelle de la CAF et de la ville que nous rencontrons demain. Malgré une gestion rigoureuse, la situation rencontrée par Les Fripouilles nous permet de nous projeter jusqu’en juillet mais pas au-delà. En attendant la décision de nos organismes de tutelle, en tant qu’employeurs, sans solution évidente pour garantir les emplois de nos salariées, nous nous concentrons donc sur la sauvegarde de l’association. C’est pourquoi, nous avons lancé une cagnotte en ligne et avons déposé un rescrit fiscal pour l’émission de dons défiscalisés. Miser sur le don et le mécénat nous permettrait peut-être de renverser la vapeur.

Vous souhaitez soutenir Les Fripouilles, son équipe composée de 4 salariées, ses 11 familles et leurs enfants ? Une collecte en ligne est disponible : www.helloasso.com

Vous connaissez des difficultés similaires avec votre structure, contactez-nous et parlons-en !

Crédit photo : Tanaphong Toochinda / Unsplash

Gestion & Stratégies Auditoria
X Welcome To The Jungle

Pour accompagner notre développement nous avons rejoint la plateforme Welcome To The Jungle pour partager nos métiers, nos valeurs et nos environnements de travail. Pour tout savoir sur notre activité et nos opportunités, rendez-vous sur :

#TOURISME "Mon activité est malmenée, quelles clés pour aller de l'avant ?"