Rencontre avec… Séverine Cappiello, Directrice de production et programmatrice, Sturm Production.

Rencontre avec… Séverine Cappiello, Directrice de production et programmatrice, Sturm Production.

Etre proche de nos clients, pour le cabinet Gestion & Stratégies – Auditoria ça veut réellement dire quelque chose. C’est pourquoi, nous vous laissons régulièrement la parole.

Gestion & Stratégies Auditoria : Née en pleine tempête Covid, Sturm Production porte haut les valeurs d’ouverture et d’expérimentation. Dites-nous en plus sur l’association ?

Séverine Cappiello : L’idée de créer une association est née en avril 2020 autour de passionné.es : mélomanes, artistes, professionnel.les. Nous étions alors les témoins d’un secteur jugé non essentiel. Ce sacrifice de la culture sur fond de gestion de crise fut pour nous un moment de questionnement. Par quel moyen soutenir les artistes quand tout s’arrête ? Comment se tenir auprès des publics les plus précaires lorsque ceux-ci sont les premières victimes de l’isolement ? De quelle manière réinventer le lien social et raviver l’envie de se retrouver ? La création de Sturm Production est née d’un besoin de voir souffler un vent nouveau, d’un dépoussiérage et d’une projection de nouveaux modèles sociétaux mettant l’accent sur la fonction sociale de l’art. A partir de ce projet, nous avons défini nos principales actions : Sturm Production soutient et produit les artistes locaux, est l’organisatrice d’un festival et d’une saison musicale.

G&S A : En juillet, Jazz à la Petite France s’installe à Strasbourg pour sa deuxième édition. Dévoilez-nous ce qui fera la saveur de la programmation 2022 ?

SC : Jazz à la Petite France reprendra ses quartiers Place Saint-Thomas à Strasbourg du 15 au 17 juillet. L’édition 2022 explore toutes les facettes du jazz. C’est une musique à la fois populaire et savante, créative et exigeante, qui côtoie les musiques traditionnelles ou du monde et aussi le rock, le grunge. Cette année, l’électro jazz sera particulièrement mis en avant. Axée autour de groupes émergents, qui tournent peu, la programmation 2022 est également marquée par la parité : 15 hommes et 15 femmes. Pour y arriver, nous avons été cherchés des talents féminins en région Grand Est comme à Genève, Toulouse, Aix-en-Provence, Paris… Comme la précédente édition, Jazz à la Petite France est un festival dont nous défendons la gratuité. S’adresser à tous les publics, les avertis comme les néophytes, demande de faire appel à la générosité. C’est pourquoi, nous mettons en place une campagne de crowfunding. Y participer, c’est bénéficier d’avantages comme la garantie d’une place assise ou un coupe-file au bar.

G&S A : Vous vous engagez  dans une conduite rigoureuse en matière de RSE. Votre ligne de conduite s’appuie sur une volonté de donner de la visibilité aux artistes féminines et aussi d’inscrire Jazz à la Petite France dans une démarche respectueuse de l’environnement. Comment vous y prenez-vous ?

SC : Au-delà de questionner la nécessaire visibilité des femmes – NDLR : 14% des artistes programmés dans les festivals de musiques actuelles sont des femmes -, nous interrogeons également le coût de l’impact environnemental du festival. Ainsi, suivant les recommandations du rapport « Décarbonons la culture !» du Shift Project, nous nous engageons sur la voie de la sobriété. Pour cela, nous portons notre attention sur trois points : le transport des artistes, le transport du public, l’alimentation. Jazz à la Petite France favorise le circuit court pour chacun de ces postes gourmands en ressources. En : privilégiant la diffusion d’artistes régionaux, les artistes viennent en train ou en voiture ; valorisant l’espace public, en cœur de centre-ville, nous favorisons l’arrivée en transports en commun et espérons capter les touristes de proximité déjà sur place ; proposant des produits bios et locaux pour les boissons et l’alimentation, en supprimant la viande rouge, nous réduisons notre empreinte carbone.

G&S A : Quels sont les autres temps forts portés par l’association ?

SC : Soutenir, produire, développer sont les actions que Sturm Production porte dans son ADN. Si notre action phare est celle du festival Jazz à la Petite France, notre autre temps fort est celui qui s’appelle « Ah ! Les femmes… ». C’est une saison musicale au féminin qui interroge les inégalités de genre. Cette question de l’invisibilité des femmes artistes est particulièrement ancrée dans le secteur musical. C’est pourquoi, nous y répondons à travers des concerts, conférences et tables rondes, rencontres, ateliers, groupes de parole. L’enjeu est d’encourager les femmes à habiter le devant de la scène et aussi d’investir l’ensemble des métiers possibles : devenir productrice, programmatrice, musicienne, journaliste, quand on une femme c’est possible !

Vous souhaitez découvrir la programmation de Jazz à la Petite France, c’est ici : https://www.jazzalapetitefrance.com/ Et pour soutenir le festival, c’est par là : https://www.jazzalapetitefrance.com/nous-soutenir

Vous avez envie de créer votre association ? Contactez-nous et parlons-en !

NB: le cabinet Gestion & Stratégies Auditoria s’associe au savoir-faire de Sturm Production et fête la musique ! Le 21 juin, rejoignez-nous pour un afterwork inédit autour de deux concerts d’exception (Attention : l’inscription à cet événement est obligatoire !) : https://www.eventbrite.fr/myevent?eid=332815358697

 

Gestion & Stratégies Auditoria
X Welcome To The Jungle

Pour accompagner notre développement nous avons rejoint la plateforme Welcome To The Jungle pour partager nos métiers, nos valeurs et nos environnements de travail. Pour tout savoir sur notre activité et nos opportunités, rendez-vous sur :

#TOURISME "Mon activité est malmenée, quelles clés pour aller de l'avant ?"